Le mot de la Présidente

Sommaire
    Partager
    Anne-Sophie Kehr - Présidente du RMA © CNOA

    Si le confinement a été un phénomène spatial autant que social, portant haut et fort nos inégalités de conditions d’habiter, il a surtout été un retour à la notion de temporalité spatiale. Notion du temps que nous avions perdu dans nos fuites consuméristes et mondialistes. Cette situation sans précédents nous a poussé à redécouvrir la valeur de nos territoires immédiats à toutes les échelles géographiques ; intimes, urbaines, et paysagères. Elle nous a contraint à subir un ordinaire circonscrit, et nous a révélé la nécessité d’Être là à tous niveaux – dans une nouvelle proxémie, face à nos usages quotidiens et dans nos rapports humains, en vivant localement.

     

    La 5ème Biennale du Réseau des maisons de l’architecture se veut le reflet d’un questionnement de société, augmenté de cette prise de conscience récente : comment construire demain, comment faire avec le déjà-là, comment se réapproprier nos espaces délaissés de la ville, comment transformer, adapter, comment résider et habiter dans un monde en totale mutation. Il faut redonner sa vraie mission à l’architecture en développant son lien au territoire, par la création ancrée, par la transversalité poétique, par les résidences réflectives, les actions pédagogiques au long cours, le diagnostic des pratiques des habitants sur les territoires, le réveil des savoirs constructifs locaux, et redorer les territoires depuis leurs origines. Parce que l’architecture est et doit redevenir avant tout contextuelle, nous souhaitons valoriser les architectures situées.

     

    Et si l’on arrêtait de démolir systématiquement pour construire ?

    Telle est la question posée par l’exposition phare de notre biennale « Un bâtiment, combien de vies ? La transformation comme acte de création », qui prendra place en novembre dans l’emblématique Salle Gilbert- Gaillard de Clermont-Ferrand. Imaginée par la Cité de l’architecture et du patrimoine, augmentée pour l’occasion par des projets clermontois, cette exposition témoignera des dynamiques architecturales et urbaines de la ville et ouvrira les débats sur la métamorphose du patrimoine récent. Ainsi la nouvelle Comédie, restructurée avec soin par l’architecte Eduardo Souto de Moura et l’agence Bruhat-Bouchaudy, sera le théâtre de nos débats et rencontres du 20 au 22 novembre.

     

    Nous y évoquerons la réappropriation de notre cadre de vie, nos manières d’habiter en nécessaire mutation, les rapports changeants à nos territoires immédiats, en présence d’architectes, sociologues, acteurs du patrimoine, mais aussi par les témoignages pluridisciplinaires de nos équipes en retour de résidence d’architecture, par les travaux des enfants sensibilisés à la question de la transformation du bâti existant - aboutissement d’un travail de plusieurs mois sur le bâtiment de l’ancienne halle aux blés : « Faire germer les idées ! » Continuer à éveiller les jeunes consciences au cadre de vie, surtout en ces temps contraints, devient un acte de résistance culturelle et sociétale indispensable.

     

    Métamorphoser, construire autrement, faire avec le déjà-là, ne plus construire ?, poser ensemble un regard critique sur la situation urbaine et territoriale, ouvrir le débat au public, sensibiliser à la question de l’habiter, comme ultime valeur à porter par l’architecture de demain ? Tant de questions que nous souhaitons partager parce qu’il est temps de réparer, de panser nos espaces de vie avec frugalité et empathie pour le vivant.

     

    Accueillie par la Maison de l’architecture Auvergne, cette 5ème Biennale portée par le Réseau des maisons de l’architecture et coordonnée par l’agence temaprod, se veut un moment de rencontres plurielles, transversales et porteuses d’une cohésion sociale à ré-inventer ensemble.

     

    L’architecture, plus que jamais, doit être en mesure d’accompagner l’humanité dans le changement existentiel qu’elle doit accomplir.

     

    Tous pour l’architecture !

                    Anne-Sophie Kehr - Présidente du RMA

    Pour enregistrer un favori, vous devez avoir un compte personnel

    Me connecter Créer mon compte personnel